Masto / 

MastO+

MastO+ – Great New Solo Album by Masto, former member and Sax player of Bérurier Noir and Lucrate Milk, the second opus of a series of albums to come.

Masto: Alto + Baryton Sax.
Mastering: spiouxtudio@gmail.com.
Illustrations: Masto.
Art Work: Christian Kirk-Jensen / Danish Pastry Design
© Masto 2019 P. SubZone 2019
Contact : archives.zonemondiale.fr & www.masto.fr

 

MastO +,  2ème album solo après mastOctopus sorti en septembre 2018. Toujours que du Sax, alto et baryton.
Celui-là a été improvisé et enregistré chez moi dans la montagne en Corse entre octobre 2018 et mai 2019. Désolé, je flaire et suppute encore et déjà un troisième opus. Après j’arrête, c’est promis, et je joue…  Tous les morceaux sont comme des musiques de film ; ils racontent une histoire précise ou expriment une pensée claire, mais les images les plus pertinentes seront celles que vous verrez sous vos paupières en supportant ces chahuts sonores…

Si il pleut, le chat rentrera. Proverbe du Moyen-Orient. Tout le contraire de notre culture de l’inquiétude qui fait les choux gras des assurances comme des politiques les plus avilissantes. J’ai joué ce morceau comme un grand voyage avec des images de la nature et des gens qui y vivent. Parfois, j’imaginais être le souffle du vent qui voit tout d’une façon presque tactile.

Je boue. C’est un raccourci insensé parce que le vrai titre est beaucoup trop long : « Je regardais le ciel et j’ai marché dans la boue ». Il parle de cette petite zone de bascule insidieuse et dangereuse entre la gracieuse inconscience et l’irresponsabilité. J’ai trop souvent outrepassé sans la voir cette frontière aussi ténue que terrifiante.

Le Bal Trap de la première neige. Joué dans l’euphorie de la première neige qui efface tous les sacrilèges et transforme le monde en lumière. Ma tête était encore pleine des instrumentales de trap qu’on écoutait en boucle en troisième division à la Maison d’Arrêt de Fresnes.

La troisième personne. Une personne, personne, souvenir du présent, celle qui hante, porte, décale et décolle.
La tierce qui n’existe que par la présence des deux autres. C’est l’horizon conçu par l’altitude du regard, un arc en ciel, une incidence polyphonique. Mirage, miroir, secret, intruse, garante, témoin ou complice.

Mordre et remuer la queue. Ligne de vie ? Épitaphe ? Ce que j’aimerais être quand j’en ai marre d’être sensible et de toujours m’envoler pour mieux me ramasser !

La parade du grand squelette. C’est juste un beau rêve dans lequel j’étais danseur, prodigue, malicieux et aimé…

Messe courte. Ou bien l’utopie alcoolisée d’un peuple qui croirait en l’homme. Parfois dans la solitude, je dérape encore sur des ferments humanistes ! Messe courte mon cul, «Mèche courte»…

Danse moi jusqu’à rien. Pour toutes les femmes et les filles que j’ai rencontrées en prison ces 10 dernières années. Ma gratitude infinie, des fous rires, larmes, dons, partages, confiance, pudeur. Il y a aussi mon émerveillement sur la beauté humaine et comme le témoignage d’un possible … Les mélodies sont inspirées des carambolages sonores et des harmonies vocales improbables qui m’ont été offertes en détention du fait de la mixité des cultures présentes.

L’épouse du feu. Quand l’amour embrasse, embrase et dévore… Consumée consentante. “ Oui, je le feu ”…
J’ai fait la vidéo pour le projet « Sposami » de Nitcheva.

Les guerrières. C’est l’histoire du combat de toutes les femmes depuis la protohistoire jusqu’à Albertine Sarrazin.

Penguin Rap. Le Rap pingouin, un dialogue chanté trébuchant et bienheureux avec ma fille Amata.
J’essaye de lui apprendre aussi que le ridicule ne tue malheureusement pas.

L’Homme de joie. C’est un polar, le grand coup d’un braqueur danseur joyeux. Il y a toute l’histoire du repérage à la plénitude : l’arrivée sur les lieux, l’adrénaline, le braquage, la fuite, la course-poursuite, l’alcool, le sexe, les comptes et la distribution.

 

Client : 

SubZone / Pias

Mission : 

Art Direction

Design : 

Christian Kirk-Jensen

Photo : 

Illustration by Masto and Christian Kirk-Jensen

Created : 

September 2019